Pouvez-vous vraiment vous assurer qu’une tempête Eunice ne balaye pas votre toit avec ces fortes rafales ?

Pendant et après la catastrophe ( vendredi 18.02.2022 ) nous avons reçu de nombreux témoignages signalant toitures plates arrachées. L’analyse des données collectées a démontré que souvent il ne faut pas chercher loin pour connaître la cause. Les dégâts de ce type sont souvent imputables à un matériau mal choisi , ou bien à des mauvaise techniques de fixation.

Alors où est la bonne nouvelle ? La solution est très simple. Trouvez comment installer correctement votre bordure du toit.

1. Utiliser le bon panneau de construction

L’utilisation d’un mauvais contreplaqué est souvent la cause des dommages (causés par les tempêtes). Un climat extérieur nécessite un panneau de construction capable de faire face à des conditions climatiques difficiles, plus précisément à l’humidité. L’humidité entraîne la pourriture et la délamination du contreplaqué d’une classe de qualité inférieure. Dans l’exemple ci-dessous, l’orage n’est que la dernière goutte qui fait déborder le seau.

Un stand de toiture détruit par la tempête
La dégradation intense que le panneau de construction a subie en très peu de temps (1 à 2 ans) a fait perdre à la structure toute sa résistance. La tempête « Eunice » n’était donc pas la cause dans ce cas, juste le coup de grâce.

Le contreplaqué idéal comme support de couvertines en acrotère et support de relevé d’étanchéité, ..

  • Possède une classe de durabilité d’au moins 3
    Cela signifie que le bois est naturellement résistant à l’humidité pendant une période allant de 10 à 15 ans au moins. Cela empêche le bois de pourrir dans la cavité.
  • Doit être “WBP “ ( Weather and boil proof )
    Cette catégorie de collage peut résister à un bain d’eau bouillante pendant au moins 72 heures. La meilleure protection contre la délamination dans des conditions humides.

En d’autres termes, il faut utiliser le bon matériau de construction en fonction de l’application en question. Vous n’utilisez pas un tournevis pour enfoncer un clou, n’est-ce pas ? Identifiez les exigences de vos matériaux de construction, puis choisissez le bon produit.

2. Visser mécaniquement toujours le panneau de construction à la paroi intérieure

Le bois est un produit naturel et réagira toujours quelque peu à la température et à l’humidité. Il est donc inévitable que les panneaux de construction qui recouvrent la cavité exercent occasionnellement une certaine force de traction sur la structure du toit. Choisissez toujours une fixation mécanique sur la paroi intérieure. De cette façon, le contreplaqué restera toujours en place et la force de traction sera minimisée.

Quelques conseils pratiques :

  • Choisissez les bonnes vis et les bonnes chévilles.
    Demandez conseil à ce sujet à votre couvreur ou à votre partenaire en matière de fixations. Le vissage dans un bloc de béton cellulaire nécessite une approche spécifique.
  • Décaler les vis autant que possible pour éviter l’effet charnière en cas de pression du vent.
    Si les vis sont toutes bien alignées, la construction est très sensible aux charges du vent.
Dakopstand - Scharniereffect

3. Choisissez le collage élastique sur le mur extérieur

La théorie est bonne, mais la pratique montre qu’il existe de nombreuses méthodes différentes pour fixer le contreplaqué à la maçonnerie de la façade. Ils ont tous le même objectif : offrir à l’acrotère de toit une protection maximale contre les intempéries. Vous pouvez lire ci-dessous ce que nous considérons être la meilleure méthode et pourquoi :

  • Visser : Nous le recommandons pas
    La façade est trop fragile pour cela. Tant les briques que les joints peuvent se détacher lors du vissage. Comme indiqué précédemment, le bois est un produit naturel qui réagit à l’humidité et à la température. Ainsi, si vous vissez le panneau de construction au mur extérieur, le bord supérieure de la maçonnerie peut se déchirer.
  • Collage avec de la mousse PU liquide : Nous ne le recommandons pas.
    En fait, cette technique diffère peu du vissage. La mousse de PU n’est pas élastique, de sorte qu’à terme, elle casse la rangée supérieure de la maçonnerie ou se fissure elle-même. Dans la plupart des cas, nous remarquons le premier.
  • Collage avec un polymère pour les applications de toiture : Nous sommes PRO
    Certains polymères ont été développés spécifiquement pour les applications de toiture. Ils sont très adhésifs et restent élastiques après le durcissement. La manière idéale de fixer le contreplaqué à la façade. La colle protège votre bordure de toit contre le vent, l’élasticité contre la force de traction du multiplex.
Waterbestendige multiplex voor façades

Conclusion : choisissez les bons matériaux de construction et les techniques de fixation appropriées

  1. Optez pour un panneau avec la bonne classe de durabilité losrqu’il s’agit de l’acrotère.
  2. Fixez mécaniquement le panneau de la cavité au mur intérieur. Évitez l’effet charnière en positionnant vos vis en biais
  3. Utilisez un polymère ayant les bonnes propriétés : adhésif et élastique.

Besoin d’aide ?

Contactez un expert de Solid John :

 

Découvrez ici les détails de solutions pour construction

 

Trouvez votre distributeur le plus proche ici :
https://solidjohn.be/distributeur-dans-votre-region/?lang=fr

L’autre actualité